Skip to content

Mademoiselle Audrey


Ôde au voyage.

Ôde au voyage.

Un matin d’avril, je me suis levée et j’ai décidé de dire stop. Stop à mes peurs concernant les voyages, stop à cette situation de « j’ai envie de faire mais je ne fais pas », stop aux gens qui disent tout et n’importe quoi en jugeant « ah non mais je te vois pas du tout aller ici ou là-bas ». J’ai toujours aimé et eu envie de voyager mais j’étais une vraie trouillarde. J’admire les gens qui partent à l’autre bout du monde et qui se débrouillent comme des chefs. Tous mes voyages sont organisés, je sais où je vais, pourquoi j’y vais et ce que je vais y voir.

Avec Romain, ça fait très longtemps qu’on parlait de faire un grand voyage, on regardait de temps en temps mais sans trop se prendre au sérieux.

Et puis en avril, j’ai senti que ça devenait plus concret et surtout ça devenait urgent, j’avais besoin de changer d’air, d’aller loin. Cette année, ma vie a pris un tournant particulier, il s’est passé beaucoup de chose en 2015 dans tous les domaines de ma vie mais également dans la société… Et ce sont notamment les évènements de 2015 et 2016 (je vous écris et aujourd’hui, on vient encore d’apprendre une mauvaise nouvelle à la télé…) qui m’ont motivée à partir, à profiter parce qu’on ne sait pas de quoi demain est fait.

Donc, ce grand voyage, on y réfléchissait et on s’est décidés à regarder où l’on pouvait partir. USA ? Asie ? Cuba ? Argentine ? Les îles paradisiaques ? On a un peu tout regardé. Un jour, Romain m’a dit « Et pourquoi pas l’Inde ? ». C’est vrai ça, pourquoi pas l’Inde ? On avait regardé des séjours en Inde mais on n’arrivait pas à se décider sur une destination précise. On s’est donc plongé dans l’Inde, oui oui plongé, c’est le mot. On a découvert l’Inde sous plusieurs travers et alors il a fallu sauter le pas et envoyer un mail à une agence locale et… attendre.

Le lendemain, j’avais une réponse, on me proposait de m’appeler pour en parler. Une heure au téléphone plus tard, j’avais les yeux et les oreilles qui pétillaient, il fallait qu’on se décide vite. Le soir même, on en a parlé beaucoup, on s’est renseignés, c’était décidé. Tout s’est très vite déroulé ensuite, j’ai beaucoup eu au téléphone l’agence à Delhi, toujours la même personne, un lien s’est créé entre nous (trois appels par semaine, ça rapproche !). On a commencé à préparer ce voyage comme un véritable projet de vie.

C’était le premier grand voyage de notre vie, on ne pouvait plus reculer. On partait au Rajasthan pendant 11 jours et ça allait être juste dingue.

Ecrire un commentaire